Jean-Yves Briend

Partager :

Marne – Jean-Yves Briend

La Marne, département quelque peu méprisé par les touristes qui lui préfèrent des rives plus ensoleillées ou des reliefs plus marqués. Dans un pré ceint de bois, où l’horizon se fait accessible, le paysage nous renvoie à l’intime.

Série réalisée au moyen format argentique avec de vieux films, négatifs ou diapos, pour éclairage naturel ou tungstene. Contrepoint d’une exploration de la grande plaine agro-industrielle du même département et faite à la chambre grand format. 

Hiver – Jean-Yves Briend

L’hiver, dans le nord de la France, la nature semble se figer. L’on se promène alors libre de toute contrainte. La solitude comme récompense.

Cette série, réalisée avec un moyen format argentique, a donné lieu à des tirages assez particuliers, où le ferricyanure et le selenium se mélangent pour donner aux images un aspect sombre et saumatre, tentative désespérée pour décourager l’envahissement de ces zones encore vierges de bêtise. 

Appel du large – Jean-Yves Briend

La côte atlantique entre Saint-Nazaire et le pays Basque est presque entièrement plate, alternant marais et plages. En été, les vacanciers s’y pressent. Désolés par la vacuité de l’activité cotière, nous voila ressentant l’appel du large. Nous voila poussés vers d’autres vides, encore plus grands. La progression de la série est toute entière guidée par cet attrait pour le rien.

Ces photographies ont été réalisées sur l’île de Noirmoutier ces dernières années en utilisant un appareil moyen format 6×6 et des pellicules noir et blanc de récupération, parfois en mauvais état. Le travail sur les fichiers scannés permet d’obtenir des images tirables, gardant cependant la trace d’un processus parfois aléatoire.

retourner à la galerie des membres