Variations autour du Vessel

Voici une sélection d’images sur le Vessel pour lesquelles j’avais eu l’occasion d’en montrer une grande partie lors de nos regrettées soirées.

En fonction de la situation actuelle, il s’avère que nous avons maintenant un peu de temps devant nous.

Je vais donc procéder comme nous le faisions lors de nos réunions en vous mettant à contribution pour élaguer l’ensemble de 5 ou 6 photos (ou plus selon votre esprit critique!).

Vous pourrez proposer vos suggestions dans la partie commentaire, avec ou sans argumentaire, et sans état d’âme, à votre guise !

Petite proposition pour voir si notre, votre regard ne s’est pas émoussé.

Le VESSEL, le navire en Français, œuvre architecturale relativement récente d’un designer britannique, Thomas Heatherwick, située à proximité immédiate de la High Line, dans le Hudson Yards qui est un quartier de New-York en pleine évolution où d’immenses building ultra modernes et des boutiques de luxe ont été érigés avec une rapidité étonnante.

Caractéristiques : 154 escaliers interconnectés, reliés par 80 plateformes d’observation, s’élevant sur 15 étages, soit 2500 marches !

J’ai été conquis par la grande diversité des possibilités graphiques qui s’offrent au photographe, ainsi que par la situation entre les buildings de béton, d’acier et de verre qui entourent ce monument particulier. La tonalité des lumières, au long de la journée, met en valeur la structure de métal et les reflets étranges qu’on y découvre. La présence humaine inévitable, donne aussi une échelle à l’ensemble de l’œuvre.

Un vrai plaisir pour les yeux et beaucoup d’émotions à chaque nouvel angle de prise de vues.

KAKEPHOTOS

Hommage à la fragilité

fragilité des lumières,
fragilité des teintes,
fragilité des supports,
fragilité des sujets…

“métal”, “éditorial” et “végétal” sont une déclinaison en trilogies.

Présentés pour ce concours dans les limites imposées du 30×40, ces “Kaképhotos” sont imaginés et cadrés à la prise de vue pour un grand format vertical 21×110 cm sur un papier de 70gr Clairfontaine.

Vie et mort des poupées de cire

Ci-jointes les onze images que je vais présenter au concours auteur cette année.

Je ne compte pas changer grand-chose à cette série, (Beaucoup de réflexion et de travail), que j’ai déjà imprimée et qui est cours de montage. Néanmoins je ne l’ai pas encore inscrite sur le site des concours.

Le titre de cette série est “Vie et mort des poupées de cire”

Comme à l’accoutumée je ne joindrai aucun texte d’accompagnement, car il me semble que le titre est suffisamment explicite ! Bien sûr, l’ordre des photos est ici primordial pour comprendre l’histoire …