Et si j’étais confiné dans une pièce ?

Confinement oblige : et si j’étais confiné dans une pièce ?

Quels détails attireraient mon regard, vers quoi dirigerais-je mon objectif ? que voir qui ne se voit pas au premier coup d’œil ?

Voici le résultat de mon petit jeu : 10 photos (plus un plan large du lieu) captées par mon 60 mm macro.

Vous pouvez toujours essayer de retrouver leur emplacement dans la photo N° 1 !!!

Rencontre à Aix pour mon expo

Faute de pouvoir organiser un vernissage, je vous propose de venir le samedi 17 octobre à l’hôtel Renaissance à Aix en Provence pour une rencontre informelle entre 16h et 19h.

Ce sera l’occasion de vous montrer ma série “monumentale ivresse” et de parler de ma recherche sur la prise de vue déformante.

Kakephotos

Voici une série de mes KAKEPHOTOS, “éditorial”, “métal” et “végétal” que vous verrez en tirages papiers pour du 30×40 ce soir. Normalement ces tirages sont en 20×110 sur un papier très fin, du 70gr, pour montrer la fragilité des choses…

Déformations à la prise de vue

Dans ma série d’expériences de déformations à la prise de vue (je ne peux passer tout mon temps à faire vibrer mes appareils !) et en complément des monuments de Marseille que j’expose en ce moment à l’hôtel Renaissance à Aix voici un petit complément en Avignon, à Paris et, pour faire un clin d’oeil à Gilles, à Gémenos !

Expo collective MOSAÏC

J’ai accroché 3 triptyques dans l’expo collective MOSAÏC au 14 rue de la République de 15h à 19h Jusqu’au 15 juillet sauf dimanche.

J’y serai samedi, lundi, mardi et mercredi 15, jour du décrochage.

Je serai ravi de vous y voir.

Sur les traces de Fernandel

Voici quelques photos de la maison de Fernandel, sur ses traces dans cette demeure restée “dans son jus” depuis sa mort en 1971, comme un sanctuaire.

Des cartons déposés depuis trainent encore, les meubles et rangements sont immobiles, les tiroirs coulissent comme au premier jour, Fernandel était un maniaque de l’ordre et les artisans de l’époque ont remarquablement travaillé.

Son fils, son petit fils on laissé quelques marques mais le temps s’est arrêté dans cette maison en 1971 !