Suite Arlésienne…

Il me restait encore quelques images nostalgiques, sans prétention, de 2018.

Mais en prime, cette année là nous avons rencontré le Directeur artistique Sam Stourdzé qui commentait une expo et… quelques ministres, dont Françoise Nyssen, et un certain Jacques Attali tout “enchapeauté”, qui se livraient à une visite décontractée!

(Ils ont gentiment accepté la photo!)

Souvenirs, souvenirs!

Flash back

Comme nous avons tous envie de retrouver des lieux qui nous sont chers, j’ai fouillé dans ma boîte aux souvenirs… Et j’en ai puisé quelques “rencontres à Arles” pour nous remettre dans l’ambiance!

Alors : “flash back”!

Un petit retour à la campagne

Je quitte NY pour revenir  dans nos belles campagnes de France…

J’ai retrouvé par hasard dans des cartons, quelques photos de la belle époque de l’argentique! De véritables vintages  que je situe entre les années 1972/1974.

Malheureusement, je n’ai pu les scanner (mal) qu’avec l’imprimante bureau et pour certaines, le papier brillant donne un effet de surface un peu désagréable.

Mais c’est pour le souvenir du style d’images de l’époque. Alors, Rétro!

Bravo, ils ont gagné….

Et PHOCAL aussi!

* – Michel Attard tout d’abord (dans l’ordre des informations reçues)

* – 1er Prix au Concours régional Auteur, et Coup de cœur du juge 3, Cindy Fernandez.

Michel est donc de nouveau, titulaire pour une année du trophée Lucien Clergue.    Youpee!!!

(Applaudissements!)

* – Christine Natta, 2ème au Concours Nature papier et Coup de cœur du juge 1, Robert Rocchi.

* – Le Club PHOCAL obtient la 1ère place et est donc titulaire du trophée Hans Silvester.  Re – Youpee!

Les photos qui ont permis d’atteindre ce palmarès sont de : Christine Natta (2), Jean-Marc Caschetta, Jean-Pierre Creissen,  Didier Coccolo, Jacques Milhaud.

(Salve d’applaudissements!  pour la suite aussi…)

Je vous transmets par mail séparé le message du commissaire Nature, Guy Lachambre, avec en p.j. les tableaux de synthèse des résultat Nature papier.

* – Concours papier Monochrome :  Didier Coccolo obtient un Coup de cœur (pas lui…  sa photo “Métro”!) du juge 1, Clara Hublet,

Antonio Lopes Miranda est classé 6 ème auteur.

PHOCAL est à la 5ème place.

* – Concours papier Couleur : Michel Garofano est 3ème auteur ( et photo “Le cri” classée 2ème).

Jean-Paul Buffille obtient le Prix Jean Dumas (meilleure photo de paysage).

* – PHOCAL est à la 4ème place.

* – Image projetée monochrome : La photo “En attendant le vaporetto”  de  Jean-Marc Caschetta est 3ème.

 Ange Subrini est classé 5ème auteur.

* – PHOCAL est à la 2ème place.

* – Image projetée couleur :  Didier Coccolo est classé 5ème auteur.

* – PHOCAL est à la 5ème place.

* – Image projetée Nature : Là nous restons modestes avec seulement une 11ème place.

Chaleureuses Félicitations à tous nos auteur(e)s. Que tous ces heureux gagnants/ gagnantes, prévoient d’arroser ce glorieux Palmarès, dès que la situation nous permettra de nous retrouver en “présentiel”.

Je vous engage à aller sur le site des concours pour voir le détail de l’ensemble des compétitions régionales. Vous pouvez (je vous le recommande!) visionner toutes les images, pour chaque discipline, en cliquant sur le titre de la photo.

Prenez votre temps, et confrontez vos propres appréciations, cela peut être un petit exercice d’analyse d’images.

Chinatown

Ce soir, une petite virée dans Chinatown, de part et d’autre de Canal
Street, la rue mythique… Il y a une petite place où se retrouvent tous
les originaires du pays du soleil levant.

Les jeux de cartes et autres spécialités importées sont leurs
passe-temps favoris.Hommes et femmes sont acharnés!

Puis, plus loin, les rues typiques où le dépaysement est garanti et la
nourriture très exotique!

Quotidien new-yorkais

Aujourd’hui, quelques clichés du quotidien new-yorkais, sans chronologie et sans thématique particulière autre que ces instants de vie que chacun peut rencontrer sur son chemin et qui témoignent d’une diversité tellement plaisante dans la “Big Apple”.

[Reportage] – les “ramasseurs de métal”

Après quelques nouveaux soucis avec la fibre, la semaine dernière, je reviens avec la série que je compte présenter en reportage.

“Pour avoir de quoi survivre, et gagner quelques dollars, sitôt les sacs d’ordures sortis sur les trottoirs par les agents d’entretien des buildings, les “ramasseurs de métal” passent à l’œuvre.

D’autres récoltent les boîtes dans les poubelles des rues. Puis tout cela est transporté dans des sacs volumineux, y compris par le métro, vers des points de collecte pour recyclage.”

J’avais déjà présenté quelques unes de ces images en octobre dernier sous le thème de la précarité. Il y a 10 photos pour 8 à retenir.

La numérotation correspond au choix que je propose, mais je reste réceptif à vos commentaires.

Central Park – Les gens

Il n’y a pas que de beaux paysages ou de la musique à Central Park, il y a aussi une diversité infinie de situations qui fait qu’il n’est pas possible de rester indifférent quel que soit le moment de la journée.

Détendez-vous !

En avant la musique! (série 1)

Comme dans ma dernière série certains souhaitaient voir le “joueur de saxo” (image 8), d’un peu plus près, j’ai recherché dans le fond de ma boîte à images, quelques illustrations photo-musicales de ce que l’on peut rencontrer en errant dans les allées de Central Park. Cela est une des choses que j’apprécie le plus dans ce cadre magnifique : les musiciens solo ou en groupe qui se produisent, pour le plaisir de jouer ou pour espérer quelques dollars. La musique court sous les arbres, puis s’éloigne jusqu’à ce qu’une autre vous atteigne. Cela fait partie de l’ambiance des lieux! Écoutez donc!