Évadons nous encore un peu !

Encore quelques déambulations sous les grands arbres ou au bord de l’eau, à des saisons différentes, et les photos sont prises essentiellement en fin d’après-midi, d’où les ombres longues et la lumière plus douce (mais pas sombre!).  Pour la 8 et la 10, c’est quasiment le crépuscule…

Évadons nous encore un peu !

11 réponses sur “Évadons nous encore un peu !”

  1. J’aime bien la 1 avec son ambiance générale…je regrette pour la10 que le haut des immeubles soit coupé…

  2. Belle série. Une petite préférence pour les 1,5,8, et 10

  3. Oui comme Didier la 8 est bien aussi bien que je la trouve prise d ‘un peu trop loin…je me serrai rapproché un peu + du musicien

  4. Bel ensemble.
    Le musicien est trop loin.
    Les sommes des immeubles coupés dans la 10 me gêne.
    Mes préférées:” les promeneurs” 4,5 et 6.

  5. promenades toujours très agréables à Central parc.
    Ma préférence va à la première pour sa colorimétrie…j’aime bien la 10 aussi…dommage pour le haut des grattes ciel

  6. je ne serai pas originale : je met en premier la 1 (logique 😉 ) : lumière , couleur et ombres . le glacis est bien typique de Centr P !

  7. Gilles, Jean-Marc et Christian, bien entendu, je ne suis pas d’accord avec votre lecture de cette image. Quel en est le sujet? Ce qui m’a attiré, c’est cet îlot de végétation avec quelques touches de couleur dans la nuit qui tombe. C’est une vue en légère plongée pour laquelle j’ai privilégié le premier plan, rocher et plante avec petites feuilles dont la tonalité est reprise plus loin. Puis il y a le chemin (allée) que l’on devine démarrer à gauche puis qui serpente bordés des lampadaires qui ponctuent un cheminement dans l’image jusqu’à l’arrière plan lointain. C’est ce qui tient le regard dans le cadre. Pour moi (je suis peut-être le seul, mais j’assume!) les buidings tout au fond ne sont pas du tout importants car ils émergent à peine de la ligne des arbres, mais j’ai gardé un peu de ciel pour éclairer le fond. Ce n’est pas une photo d’architecture. Restons dans l’eau, le végétal et la lumière principale de l’ensemble. C’est cette ambiance que j’ai souhaité retranscrire. Le sommet des bâtiments très lointain n’apporte rien. Revenez sur les autres photos de ma précédente série, quand je prends le parti d’utiliser les buidings, ils sont bien dans le cadre et leur faîte, utile à la composition, est visible!

  8. C’est bien la moindre des choses! Sinon l’expression “artistique” (en toute modestie) serait bien monotone si nous avions tous le même regard et les mêmes émotions…
    Souviens toi des rubriques de Sylvie Hugues, Jean-Christophe Béchet, Julien Bolle,Renaud Marrot et les rédacteurs de “Réponses photo” intitulées “D’accord, pas d’accord”. Des avis opposés mais toujours très constructifs.

  9. je comprends la réaction de jean louis,mais pourquoi,”dans un esprit de conciliation”ne pas prendre un peu de recul,mettre le végétal aupremier plan sur un point fort et ne pas couper les immeubles qui donnent une impression de photo recadrée? par ailleurs,même impression d’images un peu ternes
    légèrement sous-exp pour plusieurs d’entre elles,pb d’étalonage d’écran?

  10. J’adore la 1 et la 5.
    La composition et la lumière me plaisent beaucoup sur ces deux là tout particulièrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.