Sur les traces de Fernandel

Voici quelques photos de la maison de Fernandel, sur ses traces dans cette demeure restée “dans son jus” depuis sa mort en 1971, comme un sanctuaire.

Des cartons déposés depuis trainent encore, les meubles et rangements sont immobiles, les tiroirs coulissent comme au premier jour, Fernandel était un maniaque de l’ordre et les artisans de l’époque ont remarquablement travaillé.

Son fils, son petit fils on laissé quelques marques mais le temps s’est arrêté dans cette maison en 1971 !

8 réponses sur “Sur les traces de Fernandel”

  1. la maison de mon épouse était voisine des “mille roses”
    Fernandel n’était pas très accomodant, plutôt sauvage
    quel dommage de voir cette belle maison ainsi dégradée

  2. j’ai l’impression en voyant les images que la maison est très dégradée…mais peut être n’est ce pas le cas?
    Le NetB accentue l’impression ressentie.

  3. Quelle chance d’ avoir pu photographier cette série.
    J’ aime. La famille de Fernandel était voisin de ma grand mère maternelle du temps de la jeunesse de ma mère du côté du boulevard Chave. Et dans le quartier on l’ appellait Fernand d’ Elle. ce qu’ on me disait quand j’ étais gosse.

  4. Belle série témoignage, Michel.
    Graphiquement parlement, j’aime tout particulièrement la 4 (les escaliers), la 7 (la lessiveuse) et le rideau (14).
    Bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.