Quelques informations sur les auteurs exposant au Casino de Gréoux-les-Bains, du 20 avril au 8 mai :

- Marie-Christine Brabant / Arbres

"J'ai débuté la photo en 2007 et j'ai très vite intégré le club PHOCAL. Plusieurs expositions sont à mettre à mon actif avec des thématiques en rapport avec la nature, les paysages mais également la photographie de rue.

Je n'hésite pas à construire des séries qui ne soient plus purement naturalistes ou le reflet du réel mais je souhaite qu'elles aient une dimension plus onirique voire imaginaire. J'introduis des effets dont le but est d'obtenir un rendu esthétisant qui mette en valeur le sujet photographié."

- Thierry Giron / Lac de GUERLÉDAN « Centre Bretagne »

"Né en 1957 à Paris, je fais de la photo depuis environ 40 ans. D’abord en argentique, et depuis une dizaine d’années en numérique. Passionné de voyage, mes préférences sont la photo de paysage, principalement en couleur, mais toutes les expressions liées à la photo m’intéressent comme le « street Art » ou le portrait en noir et blanc. Souhaitant un regard nouveau sur mon travail, je fais parti du club PHOCAL de la Penne sur Huveaune depuis un an."

A propos de sa série exposée à Gréoux :

"Très rare paysage Français à être deux fois modifié par l’homme.

La première fois au Début du XIX° siècle avec la création de 17 écluses pour rendre la rivière le « Blavet » navigable lors de la création du canal de Nantes à Brest en 1820, et une deuxième fois au XX° siècle avec la construction du barrage hydroélectrique de Guerlédan en 1930.

Aujourd’hui, le lac est également une très grande base de loisirs et l’un des plus grands lacs de Bretagne.

La série de photos a été réalisée en Mai 2015, lors de l’assec de 6 mois pour travaux de maintenance."

- Jean-Pierre Creissen / Vautours, les mal aimés

"Dans l'imaginaire le vautour évoque la mort car c'est un oiseau nécrophage.

Il joue pourtant un rôle essentiel dans la nature en faisant disparaître les animaux morts pouvant être vecteurs de maladie ou responsables de pollution des eaux. C'est un élément clé dans l'équilibre des écosystèmes.

Presque disparu entre 1920 et 1950 il a été réintroduit à partir de 1981, tout d'abord dans les Causses à l'initiative notamment de la LPO.

Des aires de nourrissages ont été aménagées.

Photos prises lors de nombreuses et acrobatiques sorties étalées sur une période de 3 ans.

Faire connaître et aimer ces oiseaux est un premier pas vers leur préservation."

- Yves Chabrillat / Ethiopie

"L'Éthiopie (République démocratique fédérale d'Ethiopie) est un état de la corne de l'Afrique, s'étendant sur 1 127127 km2, sans accès à la mer depuis l'indépendance de l'Érythrée en 1993.

Deuxième pays d'Afrique par sa population (près de 110 M d'habitants) derrière le Nigéria (180 M), constitué essentiellement de hauts plateaux. La capitale – Addis Abeba - est située à 2400m d'altitude.

Considérée comme l'un des berceaux de l'humanité, on y a découvert en 1974 un squelette d'australopithèque (LUCY) vieux de 3,18M d'années, en 2003 des vestiges d'Homo Sapiens (200 000 ans).

De nombreuses croyances coexistent :

- Le christianisme s'est implanté au 4 ème siècle, avec une prédominance actuellement de l'église orthodoxe.

- L'Islam est pratiqué par environ 34% de la population.

- Le judaïsme est représenté par les Falashas, minorité (5000 personnes actuellement) marginalisée depuis le transfert massif en Israël dans les années 1980-1990.

Le mouvement « rastafari » est un mouvement social et culturel, d'inspiration biblique, développé à partir de la Jamaïque vers 1930, Bob MARLEY en est une figure emblématique.

Les différentes formes d'art sont richement représentées, créant un fort attrait culturel.

Engagé dans la médecine humanitaire, j'ai toujours été attiré par la culture et le mode de vie africains, essayant de saisir des scènes de rue, traduisant cette riche vie sociale."