Des éléphants à La Penne sur Huveaune !

Et aussi des hommes ? Humains et Pachydermes seront réunis en effet, dans la présentation des images du reporter photographe Jean-François MUTZIG, à la faveur d’une soirée projection-rencontre organisée par l’association PHOCAL à L’Espace de l’Huveaune, le jeudi 26 avril 2018, à 20h. Ce globe-trotter infatigable a prévu de nous surprendre avec des photographies saisissantes d’un quotidien où l’homme et l’éléphant se côtoient pour partager vie et travail.

Jean-François MUTZIG...

Pendant plusieurs années, au cours de multiples voyages en Asie, il a vécu des moments forts au contact des mahouts (cornacs) et des pachydermes et nous a ramené des clichés d’une grande beauté, auxquels le noir et blanc ajoute poésie, émotion et sensibilité. La précision des cadrages accentue encore un très fort côté graphique avec la mise en valeur particulière que la lumière souligne sur ces corps puissants dont la peau fait penser à des écorces d’arbres. Mais nul n’est besoin d’être photographe pour apprécier le contenu de cette soirée, car Jean-François Mutzig affectionne le contact et les échanges avec le public. Il souhaite faire partager sa passion des voyages et son attachement à la photographie humaniste au travers de laquelle il espère faire prendre conscience de certains problèmes, telle ici la maltraitance, parfois préoccupante, envers des animaux imposants qui n’en demeurent pas moins à la merci de comportements d’humains qui les considèrent comme des esclaves.

ADK_0008.jpg

Dernière minute !

Nous venons tout juste d’apprendre, par la revue « Profession Photographe, que Jean-François Mutzig venait d’obtenir de la part de ses pairs, le trophée du meilleur reportage de l’année, puis celui de la meilleure photo avec son reportage sur la tradition de la « RAPA das Bestas », les lutteurs de Sabucedo.

ADK_0007.jpg

La tradition de la Rapa das Bestas

Les lutteurs de Sabucedo

"Chaque année, au mois de juillet, dans le nord de l’Espagne, Sabucedo est le théâtre d’un événement séculaire qui attire des milliers de personnes. Pendant trois jours, les hommes du village se réunissent pour partir en montagne rassembler les chevaux et les conduire vers le « Curro » (arènes). S’engage alors un combat à mains nues pour dominer l’animal. Les participants de leur bras tendus, encadrés par les « Péons », canalisent les chevaux regroupés vers plusieurs enclos. Deux jours sont nécessaires pour dénicher les 300 chevaux et leurs poulains enfin réunis. L’ordre de descente vers le village est enfin donné. Les bras se tendent en un cordon balisant le cheminement des bêtes vers le corral de Sabucedo. Dans le strict respect de la tradition, les « Aloitadors » vont se mesurer dans un mano à mano avec les animaux. Ruades, bousculades, coups de sabots, les scènes se succèdent devant les yeux ébahis des quelques 1600 spectateurs qui s’exclament lorsque le premier lutteur saute sur le dos d’un cheval parmi la horde, pour se saisir de sa crinière. L’animal résiste, le désarçonne, un second s’empresse de prendre la relève et saisit de ses bras le cheval par l’encolure pendant qu’un autre lui attrape la queue. Aux prix d’efforts surhumains, le cheval s’immobilise couché sur le sol. Il est enfin maîtrisé." J-F Mutzig

Le photographe nous fera l’honneur de la primeur de la présentation de ce reportage avec une projection d’une sélection d’images et signera ses livres. À ne manquer sous aucun prétexte !

jeff

Et ce n’est pas tout pour cette Super soirée en perspective,

car les membres de PHOCAL, comme ils l’ont fait lors des 3 dernières années, nous présenterons en première partie, et en vidéo projection, une sélection de séries photographiques sonorisées, dont ils sont les auteurs.