Dixième édition des Photographies de l’année ! Le samedi 10 mars dernier, à Bellême dans le Perche, la 10e édition des Photographies de l’année a consacré les plus belles photographies réalisées par des photographes professionnels. Pour la deuxième année consécutive, la cérémonie a eu lieu dans la salle Philippe de Chennevières, où étaient réunis les finalistes, les partenaires et la presse. Ce concours unique – créé en 2008 par l’APPPF (Agence pour la Promotion de la Photographie Professionnelle en France) – est devenu un rendez-vous important pour tous les photographes professionnels. Quinze photographes ont été récompensés, couvrant tout le spectre de la photographie professionnelle. Le palmarès, témoin d’une photographie vivante, récompense le savoir-faire, la créativité, l’originalité et la sensibilité d’auteurs photographes.



Le trophée de la photographie de l’année a été décerné à Jean-François Mutzig pour son reportage sur la tradition de la « Rapa das Bestas », les lutteurs de Sabucedo. Depuis la fin des années 1980, il mène de front une activité de journaliste dans la presse régionale et un travail de reporter indépendant qui l’amène à publier ses images. En tant que reporter, il s’intéresse à l’évolution du monde actuel et ses conséquences culturelles ou environnementales. Il pose un œil bienveillant sur l’humanité sous toutes les latitudes : mineurs vietnamiens dans leur dur labeur, charbonniers malgaches et leur univers, pêcheurs italiens à l’œuvre. Le regard qu’il porte sur ce monde se situe dans la tradition de la photographie humaniste. En 2015, Jean-François Mutzig s’est vu décerné la médaille de Chevalier des Arts et des Lettres par la ministre Fleur Pellerin. Après une deuxième place dans la catégorie Paysage en 2017, c’est la première fois qu’il remporte une catégorie – et donc le titre de Photographe de l’année – au concours. Il a reçu un boîtier X-T2 + l’objectif XF 18/55 mm offert par Fujifilm et un chèque de 1 000 euros. En plus bien sûr des cadeaux déjà offerts par les partenaires.

 La tradition de la Rapa das Bestas

Les lutteurs de Sabucedo

Chaque année, au mois de juillet, dans le nord de l’Espagne, Sabucedo est le théâtre d’un événement séculaire qui attire des milliers de personnes. Pendant trois jours, les hommes du village se réunissent pour partir en montagne rassembler les chevaux et les conduire vers le « Curro » (arènes). S’engage alors un combat à mains nues pour dominer l’animal. Les participants de leur bras tendus, encadrés par les « Péons », canalisent les chevaux regroupés vers plusieurs enclos. Deux jours sont nécessaires pour dénicher les 300 chevaux et leurs poulains enfin réunis. L’ordre de descente vers le village est enfin donné. Les bras se tendent en un cordon balisant le cheminement des bêtes vers le corral de Sabucedo. Dans le strict respect de la tradition, les « Aloitadors » vont se mesurer dans un mano à mano avec les animaux. Ruades, bousculades, coups de sabots, les scènes se succèdent devant les yeux ébahis des quelques 1600 spectateurs qui s’exclament lorsque le premier lutteur saute sur le dos d’un cheval parmi la horde, pour se saisir de sa crinière. L’animal résiste, le désarçonne, un second s’empresse de prendre la relève et saisit de ses bras le cheval par l’encolure pendant qu’un autre lui attrape la queue. Aux prix d’efforts surhumains, le cheval s’immobilise couché sur le sol. Il est enfin maîtrisé.

Mutzig_Jean_Francois_Reportage_07__Copier_-1.JPG

Mutzig_Jean_Francois_Reportage_05__Copier_.JPG

Voir l'article complet sur le site -->

https://www.photographiesdelannee.c...