ARCHIVES 2012 - PHOCAL - Photographies et Créativités d'Allauch

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, mars 21 2011

Roseline Dupeux, E. FIAP, membre du Jury

Dès l’adolescence, grâce à mon père passionné lui-même de photographie, j’ai commencé, comme tout le monde, en faisant des photos familiales et les photos souvenirs. Le travail au contact des enfants m’a permis de saisir de nombreux portraits. Depuis peu, la disponibilité sur le plan du travail et l’arrivée du numérique m’ont attirée de vers les nouveaux horizons de l’image.
Je suis adhérente de la Fédération Photographique de France depuis 8 ans. Cette adhésion, me permet de participer à divers concours ou salons nationaux et internationaux : j’ai obtenu ainsi AFP5 et EFIAP
Je fais partie de la région Midi Pyrénées appelée URAPMIP (Union Régionale des Artistes Photographes de Midi- Pyrénées) qui organise différents concours dont un prix d’auteur (travail sur un sujet choisi par l’auteur) .En 2008 et 2010 j’ai gagné le premier prix dans ma catégorie. Cette démarche m’intéresse particulièrement car il faut travailler la recherche tant sur le choix du sujet, l’originalité des cadrages, et la mise en valeur des images et leur présentation. Le sport, la nature, la photo de reportage, les paysages, les gens, les scènes de vie sont aussi pour moi des catégories intéressantes à photographier. Aujourd’hui les logiciels nous ouvrent un autre monde, nous pouvons corriger, transformer nos images et créer, cela donne libre cours à notre imagination….


Je suis aussi appelée à juger des salons et concours, cela est très formateur car après un jugement on porte souvent un autre regard sur ce que l’on produit. J’assiste également à des compétitions ou concours en tant que spectatrice, ainsi je peux y voir beaucoup de photos , y déceler les modes et les tendances, les différents styles , les nouvelles techniques. Je ne peux dissocier la photographie de la peinture car « je peins avec mon appareil photo »; gérer la lumière et les ombres et l’art de la composition, tout comme le peintre devant son tableau.


Une passion cela doit se transmettre ou du moins se partager, je suis présidente du Photo Ciné Club Bagnérais, ce club se situe à Bagnères de Bigorre dans les Hautes-Pyrénées , il adhère à la Fédération Photographique de France et fait partie des 20 meilleurs clubs de notre Fédération .

Depuis septembre 2010 , de nouvelles fonctions m’incombent : j’ai accepté d’ être la présidente de la région Midi-Pyrénées et j’aime beaucoup cette mission .

Roseline Dupeux
Adhérente FPF depuis 8 ans
Présidente région Midi-Pyrénées URAPMIP UR 09 depuis septembre 2010
Présidente Photo Ciné Club Bagnérais à Bagnères de Bigorre ( 65200 Hautes –Pyrénées)
Distinctions : AFPF 5 EFIAP

Présentation des deux séries et de ma démarche d‘auteur

En photographie ma démarche est souvent le travail d’une série. J’ai l’idée du sujet et une page blanche dirait l’écrivain, donc pour moi photographe aucune image : je dois alors produire des images qui permettront aux lecteurs de deviner mon message.

Empreintes du temps

Cette cabane se situe sur un de mes lieux de promenade, chaque jour je l’observe : le temps y a laissé ses empreintes : planches délavées, moisissures, traces et feuilles de lierre la décorent. Les araignées ont tissé leurs toiles et y retiennent les feuilles prisonnières, un jour, une coccinelle s’est posée sur cette dentelle naturelle. Pour la présentation, j’ai souhaité que les photos aient aussi un aspect « grignoté » par le temps.

Wild Flowers

Ces images sont le reflet de mes deux passions : la flore et la photographie. J’ai choisi délibérément des simples fleurs sauvages de ma campagne, par contre j ai travaillé la mise en valeur de ces espèces en réalisant une présentation artistique par un triptyque qui rappelle les différentes étapes de la vie de la plante.

Présentation de Jean-Claude Paillé, Jury Noir & Blanc 2011

Adolescent, j’étais initialement attiré par le dessin et l’art pictural pour vouloir me lancer dans la création d’affiches publicitaires, et c’est grâce à mon frère qui était cinéaste amateur que mon goût pour la photographie s’est affirmé ; les compositions, cadrages, décors, plans généraux, plongées , éclairages et lumières n’avaient pas de secrets pour lui… et j’étais à très bonne école en participant aux tournages comme accessoiriste, script-boy ou figurant.

C’est par la rencontre avec d’autres photographes dont je découvrais les images sur des revues photos, et en visitant des galeries, puis en m’inscrivant dans un photo-club que j’ai pu mesurer tout l’intérêt de ces échanges entre photographes désireux de partager leur savoir faire.

Lorsque l’on m’a confié la présidence de ce club, j’ai pensé qu’il serait intéressant de rejoindre la Fédération Photographique de France, ce fut pour notre club un excellent vecteur de progrès.

Sur cette lancée, nous avons crée en suivant un Salon mondial de diapositives à Bagnères-de-Bigorre, patronné par la FIAP et la PSA. Ce salon qui a duré 10 ans m’a confirmé que la photographie est bien un art à part entière, car on pouvait en effet, d’une année sur l’autre, retrouver le style et le «coup de patte » de certains auteurs réputés.

Qu’importe d’ailleurs que soit plus ou moins reconnu le style de tel ou tel auteur (bien souvent imité si on le trouve bon), car pour moi chaque image porte en elle les qualités ou les imperfections qui feront la différence avec celles qui lui seront comparées au cours d’un jugement.

Pour ma part, je n’ai pas de préférence affirmé pour un style d’images particulier, je suis intéressé par de multiples sujets et techniques, je ne veux pas me limiter à une spécialité qui pourrait devenir routinière, ce n’est pas dans mon tempérament, je recherche plutôt la diversité qui oblige à se remettre en question.

Participant à de nombreux salons photos, et après l’obtention des distinctions PSA, AFIAP et EFIAP j’ai été appelé à juger plusieurs salons de renom et 3 Coupes de France FPF (noir et blanc, couleur papier et diapositives). La photographique évolue en permanence, et l’apparition du numérique a bousculé sérieusement les acquis de ceux qui restent ancrés dans leurs certitudes, il faut savoir s’adapter aux techniques de son temps. Quelle que soit l’origine technique de sa conception, une photo porte en elle tout ce qui nous interpelle pour juger de la valeur qu’on lui attribue, sa qualité, son contenu, son message ou son rendu émotionnel étayent mon choix que je ne refuse pas d’expliquer, notamment comme analyste d’images FPF des concours 2010.

J’ai accepté avec plaisir l’invitation de Jean-Louis Amoroso pour participer au jugement du salon Photo d’Allauch en catégorie « noir et blanc », et je l’en remercie. Je souhaite aux organisateurs et aux participants un grand succès pour cette 45ème édition du concours PHOCAL 2011.

Jean-Claude Paillé,