ARCHIVES 2012 - PHOCAL - Photographies et Créativités d'Allauch

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

45ème Salon Photographique d'Allauch › Le salon hors les murs

Le salon 'Hors les murs' propose quatre expositions dans la ville d'Allauch, se déroulant du 15 Avril au 29 Mai.

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, mars 27 2011

"Gitans", de Florent Bio - PHOCAL - Maison du tourisme Louis Ardissone

«Gitans » Photographies de Florent BIO

  • L’histoire : le pèlerinage des Saintes Marie de la Mer

Depuis le XIIème siècle, les Saintes Maries sont un lieu de pèlerinages. Les reliques des Saintes découvertes en 1448 lors de fouilles ordonnées par le Roi René sont particulièrement vénérées durant deux pèlerinages.

Le plus connu a lieu immuablement les 24 et 25 mai de chaque année avec la participation des gitans. La journée du 25 est consacrée aux Saintes du village, Marie Jacobé et Marie Salomé, menées en procession à la mer. Portées par les gitans, entourées de la foule des fidèles, des arlésiennes et des gardians en costume traditionnel et des pèlerins du monde entier, elles sont bénies par l’Evêque. Pendant ces deux jours, offices et prières se succèdent dans l’église.

131376009903.jpg.jpg

  • Les acteurs : les Gitans aux Saintes Marie de la Mer

Roms, Manouches, Tsiganes et Gitans arrivent des quatre coins d’Europe et même d’autres continents pour vénérer leur Saintes, Sara la Noire. Ils s’installent dans les rues, sur les places, au bord de la mer. Pendant huit à dix jours, ils sont ici chez eux. Le pèlerinage est aussi l’occasion de retrouvailles et la plupart des enfants sont baptisés dans l’église des Saintes.

A la suite de la descente des châsses le 24 mai, la statue de Sara est portée par les gitans jusqu’à la mer pour symboliser l’attente et l’accueil des Saintes Maries par Sara, patronne des gitans. La procession revient alors à l’église dans la joie des acclamations, des instruments de musique et du carillon des cloches de l’église.

La statue de Sara se trouve dans la crypte de l’église, à droite de l’autel, revêtue de robes multicolores et de bijoux.

  • Les images

Cette série de photos a été réalisée en mai 2005. A travers elles, j’ai voulu témoigner de quelques aspects de la transmission d’une culture et des traditions d’un peuple. Je souhaite pouvoir faire partager l’émotion que j’ai ressentie alors que j’étais littéralement immergé dans cette foule bruyante et colorée, porté par les cris des enfants débordants de vie, les chants et la musique omniprésente.

Il n’est pas possible de rester indifférent à ces accents de ferveur populaire, à cette liesse de centaines de participants dont le bonheur de partager ces instants est indéfectible.

Ces attitudes spontanées qui peuvent apparaître outrancières au profane, sont pourtant empreintes de simplicité, de sincérité, de familiarité et porteuses d’un désir très fort de partager le sentiment d’unisson retrouvé de tout un peuple souvent en errance.

Après des heures passées à piétiner le sable brûlant de la plage dans l’attente de l’immersion symbolique de La Vierge, les familles se regroupent au moment où les étoiles se confondent avec les étincelles d’un feu de camp.

Musique, chants et danses soudent les traditions et permettent qu’elles se perpétuent, riches et immuables, au fil des temps.

Je remercie cette grande communauté de m’avoir laissé partager ces moments intenses et permis de réaliser ces images qui seront toujours pour moi porteuses d’espoir et de fraternité.

vendredi, mars 25 2011

« Images de-ci de-là » - J.C. Paillé, E.FIAP, membre du Jury

A l'Hotel et Résidence "Coté Sud"

Des images de Jean-Claude Paillé, E.FIAP,  membre du Jury

« Le cirque Brin d’Avoine » de Jean Manas - PHOCAL

Quelques photographies du cirque "Brin d'Avoine"

« Givre » de Günter Hahne - Phocal - au Restaurant L'auberge des Moulins

Hiver

Hiver 2008, autour de Noël: le paysage alsacien est caché sous un épais brouillard. Et il fait froid. C'est une combinaison magique qui transforme le paysage entier en un endroit féerique, composé de structures blanches, sur fond de brouillard clair, contrastant avec la terre brune et décorée de quelques pointes blanches.

Phénomène éphémère par excellence, il laisse des souvenirs impérissables.

L'auteur:

Günther Hahne, photographe sans histoire(s). Passionné par les structures graphiques qui se cachent dans notre environnement quotidien, tout autant que par les traces de l'activité humaine qui composent notre entourage mais dont nous ne nous rendons compte que quand elles sont rendues visibles par la vision analytique de la photographie.

lundi, mars 21 2011

Jean Manas - PHOCAL - Hôtel ***« Les Cigales »

A l'hotel Hôtel *** «Les Cigales»


« Le cirque Brin d’Avoine » de Jean Manas - PHOCAL

« Empreintes du temps » et « Wild Flowers » de Roseline Dupeux E. FIAP membre du Jury

A l'Hotel et Résidence "Coté Sud"

« Empreintes du temps » et « Wild Flowers » de Roseline Dupeux, E. FIAP, membre du Jury

Dès l’adolescence, grâce à mon père passionné lui-même de photographie, j’ai commencé, comme tout le monde, en faisant des photos familiales et les photos souvenirs. Le travail au contact des enfants m’a permis de saisir de nombreux portraits. Depuis peu, la disponibilité sur le plan du travail et l’arrivée du numérique m’ont attirée de vers les nouveaux horizons de l’image.

Je suis adhérente de la Fédération Photographique de France depuis 8 ans. Cette adhésion, me permet de participer à divers concours ou salons nationaux et internationaux : j’ai obtenu ainsi AFP5 et EFIAP

Je fais partie de la région Midi Pyrénées appelée URAPMIP (Union Régionale des Artistes Photographes de Midi- Pyrénées) qui organise différents concours dont un prix d’auteur (travail sur un sujet choisi par l’auteur) .En 2008 et 2010 j’ai gagné le premier prix dans ma catégorie. Cette démarche m’intéresse particulièrement car il faut travailler la recherche tant sur le choix du sujet, l’originalité des cadrages, et la mise en valeur des images et leur présentation. Le sport, la nature, la photo de reportage, les paysages, les gens, les scènes de vie sont aussi pour moi des catégories intéressantes à photographier. Aujourd’hui les logiciels nous ouvrent un autre monde, nous pouvons corriger, transformer nos images et créer, cela donne libre cours à notre imagination….

Je suis aussi appelée à juger des salons et concours, cela est très formateur car après un jugement on porte souvent un autre regard sur ce que l’on produit. J’assiste également à des compétitions ou concours en tant que spectatrice, ainsi je peux y voir beaucoup de photos , y déceler les modes et les tendances, les différents styles , les nouvelles techniques. Je ne peux dissocier la photographie de la peinture car « je peins avec mon appareil photo »; gérer la lumière et les ombres et l’art de la composition, tout comme le peintre devant son tableau.

Une passion cela doit se transmettre ou du moins se partager, je suis présidente du Photo Ciné Club Bagnérais, ce club se situe à Bagnères de Bigorre dans les Hautes-Pyrénées , il adhère à la Fédération Photographique de France et fait partie des 20 meilleurs clubs de notre Fédération .Depuis septembre 2010 , de nouvelles fonctions m’ incombent : j’ ai accepté d’ être la présidente de la région Midi-Pyrénées et j’ aime beaucoup cette mission .

Présentation des deux séries et de ma démarche d‘auteur

Roseline Dupeux

En photographie ma démarche est souvent le travail d’une série. J’ai l’idée du sujet et une page blanche dirait l’écrivain, donc pour moi photographe aucune image : je dois alors produire des images qui permettront aux lecteurs de deviner mon message.

Empreintes du temps

Cette cabane se situe sur un de mes lieux de promenade, chaque jour je l’observe : le temps y a laissé ses empreintes : planches délavées, moisissures, traces et feuilles de lierre la décorent. Les araignées ont tissé leurs toiles et y retiennent les feuilles prisonnières, un jour, une coccinelle s’est posée sur cette dentelle naturelle. Pour la présentation, j’ai souhaité que les photos aient aussi un aspect « grignoté » par le temps.

Wild Flowers

Ces images sont le reflet de mes deux passions : la flore et la photographie. J’ai choisi délibérément des simples fleurs sauvages de ma campagne, par contre j ai travaillé la mise en valeur de ces espèces en réalisant une présentation artistique par un triptyque qui rappelle les différentes étapes de la vie de la plante.

Roseline Dupeux

Adhérente FPF depuis 8 ans

Présidente région Midi-Pyrénées URAPMIP UR 09 depuis septembre 2010

Présidente Photo Ciné Club Bagnérais à Bagnères de Bigorre ( 65200 Hautes –Pyrénées)

Distinctions : AFPF 5 EFIAP